* Nouveautés                                   Accueil   Mon aquarium*  Reproduction*   Boutures   Photos   Collecte   Contact

Le corail dans la nature :

Cette nouvelle partie du site a pour but de partager mes observations en milieu naturel.

J'apporte des remarques d'un point de vue aquariophile et essaye d'analyser pour mieux comprendre la dégradation des récifs.

Les sites observés sont pour l'instant :

- Moorea (2003)

- Les Seychelles (2005/07)

- L'ile Maurice (2009)

En espérant pouvoir en visiter d'autres, je vous propose chers lecteurs d'ajouter sur mon site vos propres observations sur le terrain que vous pouvez m'adresser à contact 

 

 

Les coraux les plus abimés sont souvent dans le lagon là ou la température explose au soleil entre deux marées alors que sur les pentes externes du récif une même espèce sera plus foncée (avec plus de zooxanthelles) car la température reste plus basse et aussi plus stable.

 

Pour mieux comprendre le problème, j'ai appliqué ma méthode de bouturage et de transport sur quelques espèces "trop claires" de l'intérieur du lagon de trou d'eau douce à l'île Maurice (cf Collecte). Bien qu'elles soient fragiles au départ, certaines ont résisté au voyage, a noter que les plus "fluo" n'ont pas survécu. Le résultat fut édifiant, en 3 mois dans mon aquarium les polypes, avant translucides et rétractés, se sont déployés et la base est redevenue foncée.

 

    CORAUX FONCES AUX SEYCHELLES                RICHES EN  ZOOXANTHELLES

 

 MAIS BEAUCOUP DE SEDIMENTATION          ET PROLIFERATION DES ALGUES

 

 

Un environnement si fragile...

Quelque soit la région du monde où vous plongerez et même dans les lieux les mieux protégés, l'impacte de l'homme est visible et a des conséquences sur la vie marine.

Au niveau des récifs ça se traduit le plus souvent par l'éclaircissement des coraux qui expulsent leurs zooxanthelles responsables de leur coloration foncée. C'est assez déroutant car ça a pour conséquence de donner aux coraux des couleurs pastelles ou fluo parfois magnifiques mais qui en fait impliquent la mort du corail dans un proche avenir.

Ces couleurs sont l'objectif de bien des aquariophiles mais en réalité, dans nos bacs, un corail sain n'aura une telle coloration qu'aux 3 ou 4 derniers centimètres des pointes (pour la plupart des espèces). Là, même le cœur du corail est clair comme on le voit très bien sur la photo en fond d'écran avec les chromis.

Les coraux de l'ile Maurice :

A l'ile Maurice (Observations faites en 2009) c'est flagrant, presque partout le corail est très clair voir blanc et les algues finissent par prendre le dessus, vous avez ci-contre quelques exemples en photos, les couleurs sont superbes mais c'est anormal !

Je précise que j'ai pris ces photos entre 1 et 2 mètres soit sans spectre bleu dû à la profondeur, ni flash.

En 3 semaines l'acropora jaune fluo (en haut à gauche) avait blanchi à 50%, le phénomène est donc très rapide !

J'ai constaté aussi que les polypes de coraux ainsi abimés sont très difficiles à observer ils sont souvent rétractés en plus d'être translucides. Une fois qu'il a blanchi un pied de corail est rapidement recouvert par les algues, parfois une branche a survécu et repart laborieusement.

Voici quelques test (Salifer) de l'eau de Maurice sans en tirer de conclusion vu le peu de fiabilité des tests : KH 6,7 - CA 405 mg - MG 1300 mg - NO3 0 mg - PO4 0 mg - SI 0 mg - NH4 < 0.25 mg - SR, IODURES et IODATES non détectés - pollution organique nulle - Densité 1025. Température entre 24 et 30°c en fonction de l'heure, des courants etc..

 

Les causes probables :

 

Comme le disent tous les scientifiques, le phénomène du réchauffement planétaire y est pour beaucoup.

                                                                         

    CORAIL SAIN         CORAIL BLANCHI       SAIN  EN HAUT BLANCHI EN BAS

   

 

     BOUTURE AVANT INTRODUCTION                  APRES 3 MOIS DANS MON BAC

 

       BOUTURE AVANT INTRODUCTION                 APRES 3 MOIS DANS MON BAC

 

 

Autres causes préjudiciables :

 

Une autre cause de dégradation des récifs est l'étouffement du corail par la sédimentation. Cela arrive souvent dans des zones où on effectue des travaux de construction et de retournement des sols. Les pluies charrient directement les sédiments dans le lagon ou à travers de petits ruisseaux. Les coraux sont recouverts, il se crée un fond vaseux impropre à la pousse du corail.

 


Les coraux des Seychelles :

Les problèmes de sédimentation sont très visibles aux Seychelles dans le parc national de Sainte Anne  où l'eau est devenue laiteuse (Observations faites en 2005 et 2007).

C'est pourtant une réserve protégée, sauf des travaux juste en face à Mahé ! (construction entre autre d'un complexe de villas avec port privé).

Autour de l'ile de Mahé, les lagons contiennent très peu de coraux durs remplacés par beaucoup d'algues. 

Un point positif tout de même : les couleurs des quelques spécimens présents sont foncées ils ont donc une bonne concentration en zooxanthelles contrairement à ceux de Maurice. Peut-être y a t'il moins de courants chauds...

Le meilleur site des Seychelles encore protégé car peu construit est l'ile de la Digue où l'on peut observer la plupart des espèces de coraux et poissons de la région.                                                                                                                   


 

Les coraux de Tahiti :

A Moorea où j'ai plongé (Observations faites en 2003) pas de problèmes de sédimentation, quelques coraux abimés dans le lagon au plus près du rivage là où la température est plus élevée. C'est encore bien préservé même au pied des hôtels qui ont compris que l'eau cristalline, le sable blanc, et les poissons multicolores ça fait marcher le business. En espérant que l'on continue à limiter l'urbanisation  et que l'eau des lagons ne chauffe pas trop.

 


 Remarques : même si je n'ai pas pu la vérifier faute de moyens, une autre cause de dégradation des récifs est surement le rejet des eaux usées. Je crois savoir que c'est un sujet tabou dans beaucoup d'iles car ça pourrait avoir une incidence néfaste sur le tourisme. Une agriculture intensive concentrée sur une petite ile comme la culture de la canne à sucre à Maurice doit surement aussi poser problème (rejets de pesticides, engrais etc..).

J'en termine ici avec mes observations sur le terrain en espérant que des solutions seront apportées par la communauté internationale au problème du réchauffement climatique.

Mais en attendant, j'en conclu que certaines des causes préjudiciables à la vie marine pourraient souvent être évitées avec la volonté des pouvoirs publics des sites visités. Mieux encore le phénomène n'est pas irréversible et des programmes de repeuplement pourraient aider là où l'action de l'homme s'est fait ressentir. La pression d'un tourisme informé et éco-responsable devrait conduire ces pouvoirs publics à prendre les bonnes décisions. Quand le porte monnaie est menacé l'homme peut beaucoup...

Si vous avez vous aussi vos remarques sur le terrain d'un point de vue aquariophile, je vous propose chers lecteurs de les ajouter sur mon site. Vous pouvez me les envoyer à contact.

Si vous souhaitez voir plus de photos en milieu naturel vous en trouverez d'autres à la rubrique photos.